Vous avez peut être fait le choix de manger moins de viande. Pour votre santé, votre porte monnaie ou pour les deux à la fois, quelle qu’en soit la raison vous avez fait le bon choix.
Cependant, manger moins voire pas du tout de viande n’est pas sans conséquence sur la santé voilà pourquoi il est important d’inclure dans son alimentation d’autres sources de protéines notamment d’origine végétale.

Voici donc 6 sources de protéines végétales à inclure dans votre alimentation si vous souhaitez manger moins de viande.

Les protéines dans les graines oléagineuses

Les graines oléagineuses font partie des oléagineux. Les plus connues sont la graine de pavot, la graine de courge, la graine de colza, la graine de tournesol, la graine de sésame et la graine de lin.
Consommées avec modération, les graines oléagineuses apportent notamment des acides gras insaturés indispensables à notre organisme mais aussi une importante quantité de protéines.
À titre d’exemple 100 grammes d’amandes contiennent 26 grammes de protéines et 100 grammes de cacahuètes en contiennent pas moins de 29 grammes.

Les protéines que l’on trouve dans les fruits séchés

Utilisés généralement en collation, les fruits secs peuvent également être intégrés dans vos plats et vos desserts.
Bien qu’ils ne soient pas aussi riches en protéines que la viande ou le poisson, les fruits secs n’en contiennent pas moins une quantité significative.
Évidemment, ce ne sont pas des protéines complètes car ils manquent de lysine, un acide aminé essentiel.
Mais les fruits secs peuvent tout de même aider à compléter une alimentation riche en protéines.

Les légumineuses, une source importante de protéines

Que ce soit les lentilles, les pois cassés ou encore les haricots secs, tous les légumineuses sont des sources importantes de protéines.
De plus, elles ont un fort pouvoir rassasiant qui amène plus rapidement la sensation de satiété ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on souhaite également faire un régime minceur.

Les céréales complètes à associer à d’autres protéines

Les céréales complètes sont assez intéressantes au niveau apport en protéines, cependant elles ne contiennent pas assez voire pas du tout de lysine pourtant indispensable à notre organisme. Seigle, sarrasin ou encore quinoa, il faudra les associer à d’autres protéines végétales pour éviter les carences.

Des protéines dans les plantes aromatiques

Anti-oxydants et anti-inflammatoires, les aromates aussi contiennent des protéines en quantités non négligeables.
Pour 100 grammes de persil par exemple comptez environ 29 grammes, et 20 grammes de protéines pour 100 grammes de menthe.
Bien évidemment, les quantités que nous mangeons ne suffisent pas à couvrir les besoins journaliers en protéines.
Il faudra donc compléter l’alimentation avec d’autres sources de protéines végétales.

Les feuilles de plantes vertes sauvages source de protéines

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il est possible de trouver des protéines des certaines plantes vertes sauvages.
La plus connues et la plus riche en protéines étant la spiruline, championne toutes catégories avec 63 grammes de protéines pour 100 grammes.
Vient ensuite l’ortie séchée avec 29 grammes de protéines aux 100 grammes.