☙ À Propos ❧

Très répandue dans les pays occidentaux, la médecine moderne ne cesse de se développer, et ce, notamment grâce à l’avènement de la chimie – à partir du XIXe siècle – et aux progrès de la science et de la technologie. Répondant également au nom d’ « allopathie », cette médecine conventionnelle – ou standard – est principalement axée sur le traitement des symptômes pouvant être liés à la maladie. Elle se base également sur la médication, mais aussi la chirurgie, afin de soulager au mieux la douleur. En plein essor, cette médecine a su progressivement écarter toutes les méthodes de soins naturels et ancestraux utilisées jusqu’alors…

Cependant cette médecine conventionnelle, minée par les scandales à répétition (problèmes sanitaires, procès en tout genre, pression des lobbies pharmaceutiques…), a eu pour conséquence d’inculquer le doute auprès de nombreux patients… Ce qui explique l’engouement croissant pour les médecines dites « alternatives ». Nombreuses sont les personnes qui se tournent vers les thérapies proposées par la médecine alternative souvent lorsque les soins prescrits par la médecine conventionnelle se révèlent inefficaces. Définies comme étant holistiques, les médecines alternatives mettent l’accent sur le traitement du malade, dans toute sa globalité : la santé physique et la santé spirituelle sont traitées conjointement.

Les praticiens s’appliquent à prêter une attention particulière aux patients, en incluant – par exemple – dans leur analyse le vécu, l’environnement mais aussi le mode de vie des patients.

Les médecines alternatives offrent aux patients des traitements variés, notamment des remèdes à base de plantes, l’acupuncture, la chiropraxie, la hijama (thérapie par les ventouses), l’ayurvéda, la naturopathie etc… Elles se veulent avant tout préventives, car les différents traitements employés sont axés sur la prévention de la maladie. Les patients qui en bénéficient les trouvent rassurantes, car elles ont rarement, voire pas du tout d’effets secondaires. Même si les médecines alternatives sont également capables d’apporter des réponses aux maladies fonctionnelles qui n’ont pas d’explication (selon la science moderne), elles restent assez limitées pour les maladies organiques d’où sa complémentarité avec la médecine conventionnelle.

De nombreux services hospitaliers ouvrent leurs portes à la pratique de l’acupuncture dont les bénéfices sur les maux de tête, la douleur chronique ou encore l’asthme commencent à être reconnus. De plus, des professionnels de la santé commencent à suggérer l’utilisation de thérapies alternatives, en combinaison avec les traitements médicaux conventionnels : c’est ce que l’on nomme la « médecine intégrative ». Ainsi, l’association médecine conventionnelle / médecine alternative pourrait davantage apporter de bénéfices aux malades, tant sur le plan humain que sur le plan médical…

Actuellement, plusieurs études sont en cours, dans le but de démontrer l’utilité et l’innocuité de ces traitements non standards.

L’Association Information Bien-être et Santé au Naturel a pour objectif d’informer le public sur la pratique, les applications et les innovations concernant les différentes thérapies de la Médecine Alternative.