Aussi appelé “herbe à mille trous”, car sa feuille est parsemée de petits trous, le millepertuis renferme bien des effets.
Antiseptique, vulnéraire et cicatrisant, le millepertuis permet également de lutter contre les troubles dépressifs mineurs.

Une alternative naturelle donc aux puissants médicaments anxiolytiques et autres psychotropes prescrits pour lutter contre la dépression.

Zoom sur le millepertuis et ses effets contre la dépression mineure.

Une plante aux vertus connues depuis l’Antiquité :

Les premières utilisations du millepertuis remontent au temps des Grecs qui l’utilisaient  en traitement local pour soigner les plaies. A la fin du Moyen-âge, on l’utilisait pour « chasser les mauvais esprits », autrement dit la névrose, la dépression, la bipolarité ou les dédoublements de personnalité.

À ce jour, de nombreuses propriétés du millepertuis ont été validées par les scientifiques. Le millepertuis agit notamment sur :

  • l’insomnie,
  • l’anxiété, le stress,
  • l’inquiétude,
  • le manque d’énergie,
  • l’irritabilité,
  • le pessimisme,
  • la mélancolie,
  • les sentiments d’incapacité, de culpabilité et de dévalorisation.

Le millepertuis pour soigner les états dépressifs mineurs :

Les vertus du millepertuis contre la dépression ont été validées par des dizaines d’études sérieuses. Les extraits de la plante sont aussi efficaces que les médicaments antidépresseurs courants pour traiter les états dépressifs légers à modérés et temporaires. Pour les cas plus graves ou durables, le millepertuis est toutefois insuffisant.

L’agence du médicament reconnaît l’usage du millepertuis dans « les manifestations dépressives légères et transitoires », en tant que « traitement de courte durée des états de tristesse passagère accompagnés de baisse d’intérêt et de troubles de sommeil ». Certaines préparations pharmaceutiques à base de cette plante ont donc reçu une autorisation de mise sur le marché. Si elles sont disponibles sans ordonnance, demandez tout de même conseil à votre médecin avant de les utiliser.

Il est important de souligner que si le millepertuis est efficace pour lutter contre les états de dépression légers, son efficacité est progressive. Il faut donc faire preuve de patience et privilégier les cures aux prises en grande quantité.

Les contre-indications du millepertuis :

Antidépresseur 100% naturel, le millepertuis ne présente aucun effet secondaire indésirable, à condition qu’il soit consommé selon les doses recommandées.
Cependant, il faut rester vigilant lorsqu’il est associé à d’autres médicaments comme les antidépresseurs, immunosuppresseurs, des inhibiteurs de protéases, des anticoagulants, de la théophylline et autre digoxine.

Il n’est également pas recommandé à la femme enceinte ou qui allaite.
Avant toute cure, demandez l’avis d’un professionnel. Le millepertuis peut provoquer dans de très rares cas des périodes hypomaniaques chez les personnes atteintes de troubles bipolaires.